CULTURE EN ACS
Retour

06 novembre 2020 -

Mini guide de conversion à l'Agriculture de Conservation

Vous êtes sur le point de vous lancer en Agriculture de Conservation des Sols ? Ce mini guide est fait pour vous !  Avant de rentrer dans le cœur du sujet, rappelons les trois piliers qui sont aussi les principes à suivre de l’agriculture de conservation des sols : minimiser la perturbation du sol, couverture permanente des sols et rotation des cultures. Pour réussir une bonne transition vers l'agriculture de conservation, il faut y aller progressivement et avec méthode.

Les préalables avant de franchir le pas.

Pour se lancer, il faut mettre toutes les chances de réussite de son côté :

  • Démarrer sur des parcelles propres, sans gros problème d’adventice. Régler ces problèmes avant de commencer (labour, rotation…).
  • Démarrer sur des parcelles en bon état structural et bien nivelées, sinon faire le nécessaire : nivellement, décompaction.
  • Si nécessaire avoir effectué les opérations de drainage et chaulage.
  • Avoir bien réfléchi au système de culture envisagé, rotation, couverts, ce qui n’empêchera pas d’être opportuniste pour évoluer en cours de route.

 

Faut-il obligatoirement un semoir de semis direct ?

Ne pas avoir de semoir de semis direct ne doit pas freiner l'envie de démarrer. Ce n'est pas un préalable indispensable. Le semoir n’est que le dernier maillon de la chaine. Il existe des solutions : prêt, location, entreprise, CUMA pour démarrer sans avoir son propre matériel. 

TRACTEUR AVEC SEMOIR DIRECT

Nouveaux systèmes de culture, quels changements ?

Se lancer dans l'agriculture de conservation va avoir des conséquences sur votre exploitation et sur vos pratiques actuelles.

  • Assolement : certaines cultures seront appelées à disparaître car peu adaptées, d’autres à apparaître pour allonger et diversifier la rotation. 
  • Rotation : des changements sont à prévoir pour éviter les difficultés et prévenir les problèmes. Par exemple, faire se succéder deux têtes de rotation.

Il faut aussi savoir faire preuve de pragmatisme pour s'adapter facilement aux différentes cas de figure qui peuvent subvenir :

  •  Faire preuve d'opportunisme : semer des couverts qui puissent faire office de cultures (colza, féverole…).
  • Accepter certains principes : semis direct permanent, couverts à forte biomasse nécessaires pour nourrir la biologie du sol...
  • Et leurs conséquences : risques nouveaux à anticiper et à gérer (campagnols, limaces), regard du voisinage et entourage….

Le temps qu’on ne passe pas sur le tracteur doit être consacré à la surveillance (gagné sur le travail du sol) !

 

SEMOIR DIRECT

Quelques changements dans la gestion des cultures.

En plus de l'organisation, certaines pratiques vont obligatoirement évoluer :

  • Dates de semis : semer plus tôt les cultures d’automne (car levée et début de croissance plus lents) et plus tard les cultures d’été (car réchauffement du sol plus lent).
  •  Gestion de l'azote : pas de changement immédiat dans les doses totales mais des fractionnements différents. Des besoins plus forts en début de végétation (sols plus froids, minéralisation du sol plus tardive) et moindres en fin de végétation (minéralisation des couverts).
  •  Fertilisation PKS : petit à petit, ce système de culture permet de mieux valoriser les éléments du sol, remonter ceux en profondeur (couverts) et remettre en solution les éléments insolubles (mycorhizes = association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes). La fertilisation PKS va donc baisser très fortement jusqu'à envisager une impasse de celle-ci. 
Attention au soufre ! Intérêt de la localisation d’engrais au semis, à petites doses (phosphore, soufre).

En résumé, les 3 étapes pour un démarrage réussi: 

Etapes ACS

Et n'oubliez pas, pour réussir correctement sa transition vers l’agriculture de conservation il est judicieux d’entamer une formation afin d’appréhender l’ensemble des techniques et méthodes. 

 

Et vous ? Avancer ensemble en agriculture de conservation : ça vous tente ?

Accédez aux dates de formations Noriap et téléchargez le programme des différents modules proposés.

Nous pouvons aussi vous proposer de participer à l'un de nos groupes d'agriculteurs. Pour cela, contactez nous.

Contactez nous
Vous souhaitez prendre contact avec notre expert Pierre Antoine ?
Je souhaite poser une question