orge_hybride_1920x1280
Retour

27 novembre 2019 -

ORGES HYBRIDES : un atout pour diminuer les fongicides

Le service technique productions végétales de Noriap étudie toutes les solutions pour permettre aux agriculteurs de diminuer le recours aux produits phytosanitaires, et en particulier les fongicides. Sur les escourgeons/orges d’hiver, un levier puissant permet d’atteindre cet objectif : utiliser des variétés hybrides tolérantes aux maladies.

Les avantages des variétés hybrides

Noriap réalise depuis 2002 des essais pour mesurer la performance des variétés hybrides d'escourgeon, en comparaison avec les références conventionnelles du marché. Les résultats s'avèrent très intéressants : grâce à leur système racinaire plus développé, les orges hybrides ont une capacité à mieux supporter les périodes sèches ou les températures élevées. Ces variétés sont également plus tolérantes aux maladies que les variétés conventionnelles. Elles offrent une sécurisation de la production et une augmentation de la marge brute à l’hectare pour les agriculteurs, grâce à : 

1/ Un gain de rendement de 8 à 10 Qx/ha en moyenne par rapport aux variétés couramment cultivées, notamment en conditions limitantes (sols à faible réserve hydrique, parcelles hétérogènes…)

2/ La tolérance au froid, mise en évidence en 2003 et 2012, suite aux deux hivers rigoureux ou se sont succédées plusieurs alternances gel/dégel accompagnées de T°C basses inférieures à – 10°C.

3/ Une fin de cycle végétatif très sécurisante, grâce à une grande résistance à la casse d’épis à maturité (observée en 2007 lors d’un mois de juillet très pluvieux), et un niveau de poids spécifique naturellement très élevé (+10 à 12% par rapport à une variété fourragère, + 2 à 3% par rapport à une brassicole).

Une tolérance aux maladies à exploiter

Les variétés hybrides telles que JETTOO et SY GALILEOO présentent un niveau de tolérance aux maladies supérieur aux variétés références « conventionnelles » cultivées.

Nos essais orges hybrides ont mis en évidence ces éléments :

  • En moyenne sur 4 ans, l’écart entre les conduites traitées / non traitées fongicides est de 24,2 Qx /ha pour ETINCEL ( conventionnelle ), contre 11.8 Qx/ha pour JETTOO. Soit un gain de 50 % pour la variété hybride !
  • Intensité d’attaque de la rouille naine sur notre station d’expérimentation en 2019, sur 4 variétés, à conditions égales  :
(0 = attaque faible / 10 = forte attaque)

Focus sur les essais 2018-2019 où nous constatons les écarts traités/non traités en qx/ha ci-dessous :   

Les chiffres parlent: ces deux variétés hybrides d'escourgeon tolérantes aux maladies perdent beaucoup moins de rendement que les variétés références en absence de protection fongicide.

Des économies concrètes de l’ordre de 35€/ha/an avec JETTOO

Passé le constat de l’avantage procuré par la tolérance d’une variété aux maladies, il faut le concrétiser économiquement pour l’agriculteur. Nous avons mis en évidence dans nos essais de 2019 que la protection fongicide de la variété JETTOO peut être raisonnée avec 1 seule application, contre 2 pour les autres variétés. Ce qui permet de réaliser une économie de 35 €/ha sur les charges proportionnelles.

1/2 précoce fourragère, variété à fertilité épi et PMG élevés, JETTOO est particulièrement adaptée aux régions du nord de Loire et plutôt sur des sols à bonne réserve hydrique. JETTOO possède un très bon comportement vis à vis de l'ensemble des maladies du feuillage dont la ramulariose.

 

Télécharger la fiche "JETTOO" en pdf

 

Lire aussi :