Agriculture de précision - hétérogénéité intraparcellaire
Retour

"Gérer mes doses d'engrais selon mon hétérogénéité intraparcellaire "

Jean-Baptiste Lepicard, agriculteur dans le Pays de Bray (76), sur une exploitation de polyculture élevage, pratique la modulation et s'est engagé dans la démarche be Api Potentiel et be Api Fertilité sur ses 135 ha.

Son avis sur be Api : 

« C’est très spectaculaire de voir l’épandeur moduler de 0 à 180 kg pour du chlorure par exemple. Régulièrement des analyses de sol étaient réalisées sur mes parcelles avec un prélèvement en diagonal, ce qui me donnait une vision homogène des teneurs pour une même parcelle. Avec le diagnostic Fertilité, j’ai constaté de l’hétérogénéité au sein de mes parcelles pouvant aller du simple au double bien que celles-ci soient conduites uniformément depuis des années.


CTA-Agriculture de précision-Noriap
Le conseil permet plusieurs niveaux de correction suivant les possibilités de l’année.

Lors de l’application, bien qu’ayant déjà constaté les différences de teneurs sur papier, c’est très spectaculaire de voir l’épandeur moduler de 0 à 180 kg pour du chlorure par exemple.

Avec cette démarche, je ne pense pas réaliser d’économies d’engrais, mais le répartir différemment, plus en adéquation avec la teneur du sol et les besoins de la culture. C’est un investissement à raisonner sur du moyen terme.

 

Jean-Baptiste LepicardJean-Baptiste Lepicard a opté pour be Api Potentiel et be Api Fertilité

Quel est le résultat ? 

«be Api Potentiel prend tout son sens sur des parcelles au type de sol hétérogène, par le biais de la conductivité puis du profil avec l’interprétation du pédologue.

Lors de l’interprétation des profils de sol avec le pédologue, nous avons constaté que les zones de conductivité apparaissant de couleurs claires sur la carte correspondent aux zones de sol profondes, les plus sombres aux zones les plus argileuses. Les enseignements tirés par l’interprétation sont riches, par rapport à l’idée du sol que nous ne connaissons qu’en surface. Certaines zones des parcelles sont parfois plus profondes que ce que l’on pense et inversement, on rencontre aussi parfois des types de sous-sols inattendus (marne ou sable). Ce profil permet également de mieux adapter le travail du sol, d’apprécier la compaction et la vie biologique présente et de mesurer une réserve hydrique qui sera déterminante dans la définition du type de sol. La prochaine étape sera donc de déterminer les zones de potentiel pour la modulation à venir ».

Simulateur
Vos sols sont-ils homogènes ?
Je fais le test !